Les papilles voyagent avec IVV

Rien n’arrête IVV en ce début d’année ! Une première dégustation et un voyage en Bourgogne qui ont ravi les participants.

Alors pour son 3ème événement, l’association d’œnologie s’est lancé un défi : faire voyager les vins de sa dégustation. Et oui, vous avez bien lu ! Attendez, l’explication arrive. Le thème de cette dégustation était « les vins du monde » ! Une sacrée épreuve que de faire apprécier à des français, du vin… qui n’est pas français !

Lorsque l’on parle de production étrangère on pense rapidement à la Californie, la Nouvelle-Zélande ou des terroirs exotiques. Il ne faut pas oublier que les pays voisins de la France et tout le bassin méditerranéen regorgent de charmants domaines viticoles ! Au programme de cette dégustation, 1 vin blanc et 3 vins rouges :

  • Dalva Colheita Douro Branco 2014 Portugal
  • Terre Siciliane I.G.P Nero D’avola « Motyum » Canicatti 2013 Sicile Italie
  • Versante I.G.P « Salento » Negroamaro 2012 Italie
  • Goru Organic Jumilla 2013 EspagneTerre Siciliane I.G.P

Une dégustation menée par Aurélien GIL ARTAGNAN qui avait lui-même sélectionné ces appellations. Grand œnologue et ancien sommelier du Palace parisien le Bristol, il est partenaire de l’association pour la 3ème année scolaire consécutive.

Pour accompagner les vins de la dégustation, ce sont les célèbres Goumarty qui ont régalé les étudiants. Un partenariat entre IVV et les 2 charmantes demoiselles de l’adoré pole culinaire du BDA Illuminarty de l’IESEG. Elles ont ardemment travaillé à la réalisation d’un somptueux buffet ! Au menu :

  • Cannelés carottes-lardons
  • Roulés jambon-fromage
  • Madeleines au roquefort
  • Allumettes au fromage
  • Tartines jambon et St Môret
  • Roulés jambon et Boursin

Des bons petits plats qui ont ravi les étudiants présents.

Finalement, ce sont 30 participants qui ont pu découvrir ce que le monde a à leur offrir en cette soirée du lundi 2 novembre. Dorénavant, les étudiants de l’IESEG dégusterons avec plaisir des vins étrangers.

Article écrit par Thibaut, membre d’IVV